Vous êtes ici : Hypnose bordeaux > Applications > Arret du tabac avec l’hypnose

Arrêter de fumer avec l’hypnose

Vous habitez Bordeaux ou sa région et vous souhaitez vous libérer du tabac : demandez vous combien de fois avez-vous essayé d’arrêter de fumer sans succès ?

Quelles solutions avez-vous mises en place ? les patch ? les gommes à mâcher ? la volonté ? …

Il arrive parfois que la simple idée de vouloir arrêter de fumer accentue l’envie irrépressible de prendre une cigarette, non ? qu’elle réveille une peur, un doute…

L’hypnose permet d’envisager de répondre de façon plus adaptée à aux besoins qui se cachent derrière le comportement tabagique, d’aller vers ce qui est important pour vous, de déprogrammer ce comportement et ainsi se libérer du tabac.

Séance individuelle
– 1h30 –
Arrêt du tabac

Arrêt du tabac – Déroulement des séances

 

A dire vrai, il n’y a pas de façon spécifique d’appréhender l’arrêt du tabac. Nous aborderons cet objectif, tout comme d’autres thématiques, en commençant par un entretien quant à votre façon de consommer, vos habitudes et les associations que vous pouvez faire avec le tabac.
Nous discuterons de ce qui vous a amené à fumer, ce qui vous a aidé à arrêter de fumer dans le passé (si vous avez déjà effectué des démarches en ce sens), de ces expériences.

Si dans l’arrêt du tabac, nous retrouvons le plus souvent  les habitudes, les attaches émotionnelles et régulièrement un rapport au stress et / ou à l’image de soi, votre façon de consommer du tabac vous est propre, et nous allons entreprendre ce travail ensemble.

 

Les automatismes

 

Lorsque vous êtes fumeurs, vous allumez certaines cigarettes par automatisme : en sortant de votre voiture, en sortant des transports en commun…en buvant une tassé de café … Lorsque vous passez une soirée avec des amis, vous allumez parfois 2, 3 ou 4 cigarettes successivement sans même y prêter attention…

Chez certains fumeurs, allumer une cigarette est devenue tellement habituelle, qu’il arrive parfois d’en allumer une seconde alors que vous en aviez déjà une d’allumer.

Si vous avez appris à construire ce réflexe, il pourra arriver en séance d’hypnose que vous appreniez à déconstruire l’enchaînement qui vous porte vers ce comportement. Comme la plupart des comportements, il répond à un besoin souvent inconscient et au delà de l’habitudes elle même, la cigarette peut encore répondre à une attache émotionnelle.

 

Les attaches émotionnelles

 

Il se peut que votre cerveau ait appris à associer convivialité et tabac lors de soirées entre amis, tandis que vous passiez un agréable moment. Lorsque vous avez besoin de plaisir, votre inconscient pourra aller chercher une source de bien être et ainsi déclencher l’envie de fumer. En suivant ce même processus, lorsque vous êtes seul alors que vous avez envie de partager un moment convivial avec d’autres personnes, l’envie de fumer pourra s’imposer à vous.

Quand je pose la question à un fumeur  : ” – Combien de cigarettes/jour sont vraiment importantes pour vous ? ” Généralement (y compris chez les grands fumeurs), la réponse est : ” – 3 ou 4, pas plus “.

L’arrêt du tabac avec l’hypnose prend en considération, de façon différenciée,  les “cigarettes automatiques” et les “cigarettes – attaches émotionnelles”. Aussi le travail n’est pas un déroulé systématique. Les choses se font en fonction de vous, de vos besoins. Nous travaillerons sur les automatismes mais aussi sur les attaches émotionnelles qui sont liés à la cigarette afin de trouver vos leviers de changement les plus importants, dès la première séance.

 

Combien de séances faut-il pour arrêter de fumer ?

 

En moyenne, l’objectif est atteint après 3 séances, parfois plus.

Si l’hypnose offre souvent des résultats très significatifs (très régulièrement des personnes cessent de fumer dès la première séance), ce n’est pour autant pas magique et plusieurs séances peuvent être nécessaires. Pourquoi ?

Tant que la cigarette répond à des besoins (se rassurer, se calmer, avoir de l’importance …) il n’est pas utile de vouloir cesser de fumer. L’hypnose agit sur les structures de changement afin que le tabac ne soit plus une réponse à ces besoins et ainsi éviter les comportements de remplacement.

Beaucoup de gens craignent de remplacer le tabac par une autre habitude, en particulier la consommation de nourriture. Un tel report peut s’opérer lorsque le changement s’est produit de façon “non écologique”, c’est à dire sans prendre en compte les mécanismes inconscients. Il peut y avoir un vide, un manque… C’est la raison pour laquelle je ne travaille pas sur le dégoût. Vous donner la nausée à l’idée de fumer n’est jamais un axe de travail.

La progression de l’accompagnement que je vous propose va vous aider à stopper le tabac sans qu’il y ait besoin d’un quelconque report. Un changement bien effectué ne laisse pas un vide, au contraire, il comble et renforce celui qui le vit.

Les applications de l’hypnose

Vous êtes ici : Hypnose bordeaux > Les applications de l'hypnose La science s’intéresse à l’hypnose depuis déjà près de 40 ans. Plus de 14 000 études scientifiques à propos de l'hypnose et de ses applications sont parues depuis cette époque, incluant l'hypnose...

Gérer le stress avec l’hypnose

La gestion du stress est une demande très forte en cabinet. Vouloir baisser son niveau de stress, mieux appréhender des situations de stress chronique, voire en sortir, font régulièrement parti du travail en hypnose.

Gérer les émotions avec l’hypnose

Si certaines personnes cherchent à libérer des émotions, d’autres souhaitent mieux les maitriser, les contrôler afin de retrouver un équilibre, une sérénité dans les actes de vie au quotidien.

Arrêter de fumer – Pourquoi ?

Quand vous lisez ces mots, j’imagine que vous avez une idée plus ou moins précise des raisons qui vous motivent à arrêter de fumer.

Rappelez-vous le moment où vous avez fumé votre toute première cigarette … Vous vous souviendrez que vous avez probablement toussé, que vous vous êtes étouffé avec la fumée …

Puis vient l’achat du premier paquet de cigarettes, puis le deuxième …

Aujourd’hui un fumeur qui consomme 10 cigarettes par jour dépense en moyenne 1200 euros par an.

Fumer implique, pour la plupart des gens, de se mentir à soi-même pour supporter les inconforts et coûts liés au tabagisme. Sans cette duperie faite à soi-même, comment “accepter” la mauvaise odeur, la mauvaise haleine, les risques d’incapacités ou difficultés à l’exercice physique, les atteintes pulmonaires, la dégradation de la qualité des rapports sexuels, les risques cardiovasculaires, le vieillissement de la peau, le risque accru de dégénérescence au niveau des yeux …

La vérité est que vous êtes nés sans envie de fumer. Avant d’être fumeur, comment faisiez-vous pour gérer les situations qui aujourd’hui encore vous conduisent à fumer ?

Parfois il suffirait de repenser à ces moments, à la façon dont nous faisions à cette époque, de trouver des solutions nouvelles et positives pour répondre à ses besoins plutôt que d’utiliser le tabac comme excuse ou comme distraction.

Et si vous utilisez plutôt l’hypnose pour vous entraîner à faire les choses d’une autre façon pour faire face à ces situations et ces états indésirables ?

Quand vous avez cessé de fumer, comment vous sentiez-vous libres de vous sentir fiers ?

 

Etudes scientifique à propos du tabac et de l’hypnose

 

De nombreuses études ont été menées à travers le monde sur l’efficacité de l’hypnose. La dernière grande étude par un institut français est celle de l’ISERM en 2015. Retrouvez ci après les références des études publiées sur l’hypnose et le rapport au tabac.

 

L’hypnothérapie est plus de trois fois plus efficace que les produits de substitution au tabac

Une étude a comparé les taux de sevrage tabagique entre les groupes qui ont utilisé l’hypnose (une séance de 90 minutes), avec une méthode de remplacement de la nicotine. L’analyse des résultats a montré que les groupes utilisant l’hypnose étaient plus de trois fois plus susceptibles de redevenir non fumeurs que le groupe utilisant les produits de substitution à 6 mois. Voir l’étude.

 

Résultats positifs de l’hypnothérapie à 6 et 12 mois

4 essais d’hypnothérapie (273) ont été inclus dans une méta-analyse d’essais randomisés contrôlés qui ont signalé une abstinence à 6 ou 12 mois. Les résultats ont indiqué une association positive de l’hypnose. Voir l’étude.

 

L’hypnose intensive pour cesser de fumer

Vingt sujets ont suivi une hypnothérapie intensive (8 séances sur 2 mois) pour cesser de fumer ou ont été affecté à un groupe témoin. Les taux d’abstinence, pour le groupe suivi par l’hypnose, étaient supérieur de 40% à la fin du traitement; 60% à 12 semaines et 40% à 26 semaines. Voir l’étude.

 

Les patients accompagnés en hypnose sont deux fois plus susceptibles de rester non fumeur après deux ans

L’étude de 71 fumeurs a montré que, après un suivi de deux ans, les patients suivis en hypnose étaient deux fois plus susceptibles de rester sans fumer que ceux qui arrêtaient par eux-mêmes. Voir l’étude.

 

81% ont déclaré avoir cessé de fumer avec l’hypnose

81% de ces patients ont signalé qu’ils avaient cessé de fumer et 48% ont signalé une abstinence à 12 mois après le suivi. Voir l’étude.

 

87% ont signalé une abstinence au tabac avec l’hypnose

Une étude menée auprès de 93 hommes et 93 femmes suivis pour un sevrage tabagique sous hypnose. Au suivi de 3 mois, 86% des hommes et 87% des femmes ont déclaré être abstinents au tabac à l’aide de l’hypnose. Voir l’étude.

 

L’hypnose est la plus efficace, la plus grande étude jamais réalisée : 3 fois plus efficace que le patch et 15 fois plus efficace que la volonté

L’hypnose est la manière la plus efficace d’abandonner le tabagisme, selon la plus grande étude scientifique menée sur les moyens d’abandonner cette habitude. Une méta-analyse, combinant statistiquement les résultats de plus de 600 études de 72 000 personnes d’Amérique et d’Europe pour comparer diverses méthodes pour cesser de fumer. En moyenne, l’hypnose était 3 plus efficace que les méthodes de remplacement à la nicotine et 15 fois plus efficace que d’essayer d’arrêter seul. Voir l’étude.

 

Témoignages à propos de l’hypnose pour arrêter de fumer

Note 5/5 4,8 – 14 avis

Dans le cadre de ma pratique, je demande aux personnes qui le désirent de me laisser un commentaire à la fin de notre accompagnement ainsi qu’une évaluation des séances d’hypnose. Une démarche de transparence où l’évaluation de ma pratique de l’hypnose à Bordeaux, me permet de me remettre en question continuellement et de fixer mes axes de progression.

 

J.R.

Note 5/5 5  – Une séance d’arrêt du tabac en fin d’année 2018. Une seule séance ou j’ai “voyagé” vers un autre moi non fumeur. Mon objectif est atteint.

A.C.

Note 5/5 5  – J’ai arrêté de fumer grâce à l’hypnose en seulement 2 séances, Je pensais ne jamais pouvoir cesser cette mauvaise habitude qui me rongeait depuis presque 20 ans. Je n’ai ressenti aucun manque, je n’ai pas pris de poids, mieux, j’ai repris une activité sportive. Un grand merci pour votre aide.

N.V.

  4  – Après 3 séances, je ne fume plus que quelques cigarettes par jour. Je viendrais finir ce travail un jour. Les bénéfices que j’ai constatés ailleurs sont très intéressants pour moi. J’ai retrouvé le dialogue avec ma fille, mon patron ne me stresse plus, je dors mieux. merci José, c’était une belle rencontre.

A.F.

4,5  – Faire de l’arrêt du tabac sous hypnose, d’accord, mais pas avec n’importe qui et pas n’importe comment. Je me suis renseigné auprès d’un ami qui m’a recommandé José Colleatte. C’est avec un peu d’appréhension que je l’ai rencontré. Il m’a très vite mis à l’aise, m’a d’abord questionné sur ma consommation de cigarettes. J’ai parfois été déroutée par ses questions mais j’étais là alors, quand il m’a demandé de fermer les yeux, je me suis laissée aller à l’expérience. Sa voix était très présente, et après m’avoir transporté dans mon futur, je suis revenu, très détendu, sans envie de fumer. Cela fait maintenant 6 mois que j’ai retrouvé ma liberté.

S.C.

4,5  – Je pensais avoir tout essayé… c’était sans compter sur l’hypnose. La vie sans mes cigarettes est possible. Au début, en soirée j’y pensais un peu parfois et puis plus de tout.

 

Les bénéfices de l’arrêt du tabac

Au delà de l’aspect financier, bien sûr :

20 minutes après la dernière cigarette
La pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.

8 heures après la dernière cigarette
La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié.
L’oxygénation des cellules redevient normale.

24 heures après la dernière cigarette
Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà.
Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.

48 heures après la dernière cigarette
Le goût et l’odorat s’améliorent.
Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.

72 heures après la dernière cigarette
Respirer devient plus facile.
Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.

2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette
La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.

1 à 9 mois après la dernière cigarette
Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.

1 an après la dernière cigarette
Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié.
Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.

5 ans après la dernière cigarette
Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.

10 à 15 ans après la dernière cigarette
L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé

 

Les Aquitains sont plus fumeurs que la moyenne des Français

 

Est-ce la proximité de la frontière espagnole et d’Andorre où le prix du tabac est moindre qu’en France ? Toujours est-il que les Aquitains sont plus portés sur la cigarette que la moyenne des Français : 32 % d’entre eux sont ainsi des fumeurs quotidiens (+3 points par rapport à la moyenne nationale).

Il y a 9 ans, la cigarette disparaissait des lieux collectifs. Une mesure qui n’a pas fait l’unanimité à Bordeaux, l’une des villes les plus fumeuses de France.

En la matière, Bordeaux était précurseure : dès 1972, soit 4 ans avant la loi Veil, le centre anti-tabac lançait une campagne interdisant de fumer dans les établissements publics de la ville. Elle était alors la ville de France où l’on vendait le plus de paquets de cigarettes.

La ville continue d’ailleurs dans ce sens, puisque fumer devant les écoles pourrait être bientôt interdit à Bordeaux.
Les parents devront arrêter de fumer en attendant leurs enfants devant les écoles Bordelaises ? Si la réponse devrait être donnée récemment, l’ancien maire de Bordeaux, Alain Juppé avait annoncé ne pas être opposé à une telle mesure plus préventive que coercitive, à suivre…