3 POINTS CLES POUR CHANGER

Combien de fois vous êtes-vous dit « il faut que ça change » ? Combien de fois est-ce que ça a changé ?

Des milliers de fois probablement, et des milliers de fois les choses se sont passées conformément à vos attentes et bien souvent en dehors du champ de conscience.

Il suffit de se poser la question de savoir si nous sommes la même personne qu’il y a 10 ou 20 ans pour se rendre compte de façon évidente que nos comportements ont changé, que nos capacités ont évolué, que certaines certitudes ont changé, que le regard que nous portons sur nous même a changé, que notre regard sur certains aspects du monde a changé.

Généralement notre cerveau adapte certains de nos comportements, certaines de nos pensées dans le besoin d’interagir avec notre environnement au mieux. Dans l’immense majorité des cas, il y parvient plutôt bien.

Les choses se compliquent lorsque la réponse à une situation est inconfortable voire douloureuse. « J’ai peur de parler en public », « je ne sais pas dire non », « je ne me sens pas à ma place », « je me sens vide », « je n’ai plus envie », « je stresse », « j’ai peur », « je n’ose pas », « j’angoisse »… autant de choses qui génèrent des situations de vie, des comportements, des ressentis, des émotions, des manifestations physiques désagréables.

L’hypnose, les mouvements oculaires, les techniques de libérations émotionnelles, sont des outils importants dans le cadre d’un accompagnement afin de se libérer des peurs inutiles, améliorer les comportements, changer son regard sur le monde et sur soi même. Au-delà des techniques utilisées, quelques clés pour qu’un changement soit aussi rapide que possible et s’installe dans le temps :

Vous êtes l’acteur de votre propre changement

Il m’arrive d’entendre : « je veux que vous me changiez ».

Si mon rôle est de vous accompagner, d’être avec vous, c’est ENSEMBLE que nous pourrons opérer les séances de la meilleure façon qui soit.

Chacun dans cet ensemble est responsable (définition : « Qui est réfléchi, sérieux, qui prend en considération les conséquences de ses actes »).

Je suis responsable du cadre, des techniques, de vous guider vers vous-même afin que vous puissiez être autonome.

Il arrive bien sûr que des peurs, ou des doutes soient à prendre en compte lors de nos premières rencontres mais vous êtes en responsabilité de votre engagement, de faire les choses.

Je me demande jusqu’où vous vous autoriserez à être l’acteur de votre changement ?

Comment se mettre en marche ?

Il arrive régulièrement que les personnes que j’accompagne me disent :

« Je ne veux plus ça, ça, ça et ça… ». Ce type de demande pour notre cerveau est un peu comme si vous entriez dans un taxi pour dire au chauffeur : « bonjour, je ne vais ni à Marseille, ni à Paris. »

Quelle chance avez-vous alors d’arriver là où vous voulez aller ?

« Un chemin de mille lieux commence toujours par un pas ». Se rendre à un premier rendez-vous est en soi un premier pas, n’est-ce pas ?

Définir les contours de ce que l’on désire, de ce que l’on se fixe comme objectif, est la direction que l’on donne au chemin.

Qu’est ce que vous voulez vraiment ? (Nous pouvons avoir une réflexion et mener une ou plusieurs séances à ce propos).

Il est important de fixer des objectifs. Aussi ambitieux que soient ces objectifs, il n’en demeure pas moins qu’ils doivent être atteignables. « Je veux avoir 20 ans alors que j’en ai 72 », « je veux être superman ou wonderwoman », « je veux prendre le contrôle de mon inconscient », « je veux être parfait(e) » … sont autant d’objectifs irréalisables.

Maintenant, si vous commencez à imaginer qu’au bout de ce chemin il y a ce que vous désirez devenir, cet objectif, cet « idéal », il va devenir beaucoup plus évident, beaucoup plus attirant de vous engager sur ce chemin, non ?

Alors qu’est ce qui vous empêche aujourd’hui de vous engager sur ce chemin ? Un manque de direction, un manque d’énergie, de compétences, de savoir faire, de savoir être, de certitudes, d’envie ? Peut-être que quelque chose vous bloque ou vous empêche ?

Et si vous commenciez par rechercher quelle est la plus petite chose que vous pouvez faire pour aller dans cette direction ?

Prendre du temps avec soi pour soi

Pourquoi prendre du temps avec soi-même ?

Prendre du temps pour soi, c’est l’occasion de mieux se comprendre, de mieux observer ses peurs, ses besoins, ses croyances, ses valeurs, de mieux définir ce qui est déplaisant et plaisant, et de se permettre de se poser les bonnes questions.

Cela permet de mieux cibler les axes de travail en séance, d’activer des leviers de changement plus structurels, plus fondamentaux et donc plus puissants.

Dans le même temps, prendre du temps pour soi, c’est aller vers la connaissance de soi, de devenir un observateur bienveillant de sa façon de faire, de sa façon d’être et de tendre vers un équilibre… des équilibres.

Prendre du plaisir et être curieux de la façon dont vous fonctionnez, aller vers une meilleure connaissance de soi, est un des facteurs clés dans le changement et dans l’enracinement de ses changement.

Certaines personnes se rendent compte qu’elles ont pris des grandes décisions alors qu’elles étaient en vacances, sur la plage ou à la montagne, alors observateurs de leur vie dans un moment d’apaisement, de quiétude et d’éloignement, comme une parenthèse, un moment de connexion différent sur son rapport au monde et à sa propre vie.

Vous imaginez ce qui se passe et la façon dont les choses changent quand vous commencez à ouvrir ces parenthèses dans votre vie au quotidien ?

Un jour en séance, une personne me dit :

– « Mais si je vais m’asseoir sous un arbre pendant 30 minutes pour lire ou pas, je perds mon temps. »

– « C’est à dire ? »

– « Pendant ce temps là, je ne fais rien ! »

– « Prendre du temps pour vous occupez de vous, ce n’est rien ?  Vraiment ?»

Comprendre nos structures

Comprendre nos structures, nos émotions, ce qui nous met en mouvement, ce qui nous freine, devenir l’observateur bienveillant de la façon dont nous fonctionnons, sans nous juger, nous offre la possibilité de mieux agir, de mieux réagir, de mieux communiquer.

Les articles suivants vous présentent ces grandes structures.

Prendre Rendez-Vous




José Colleatte


Adresse

Centre Médical du Limancet
106, Avenue Leon BLUM
33110 Le Bouscat


Heures d’ouverture

- Lundi  : 8h30–18h30
- Mardi  : 8h30–18h30
- Jeudi  : 8h30–18h30


Contact

06 72 72 57 61


Tarif

Séance de 45mn à 1h15
80 Euros

Consultation à domicile
130 Euros


Les besoins

De quoi avons nous besoin ? manger, dormir, boire mais quels sont nos besoins psychologiques ?

Comprendre le sens de ses propres besoins est une avancée vers vous même.

Les émotions

L’hypnose propose de travailler sur les émotions et les structures émotionnelles.

Alors qu’est ce qu’une émotion ? quel est son rôle ? comment les comprendre ?