Haut Potentiel Intellectuel

J’accompagne des adultes surdoués depuis plus de 18 ans, dans des contextes de vie professionnelle et personnelle. A Bordeaux, mon accompagnement se base sur l’hypnose, les thérapies systémiques, la psychologie positive, la communication non violente…

Régulièrement, les personnes à haut potentiel intellectuel se retrouvent en souffrance, souvent en déshérence en matière d’accompagnement et régulièrement frappées d’un très fort sentiment de solitude, d’incompréhension.

Les adultes surdoués possèdent généralement un certain nombre de caractéristiques qui les distinguent des autres dans notre société. On les définit régulièrement à travers les études, les recherches et plus généralement les articles de presse, comme étant les 2 à 3% de personnes ayant les plus hauts QI.

Etre surdoué n’est pas l’apanage des enfants. Les adultes surdoués continuent (souvent mais pas toujours) de ressentir une différence tout au long de leur vie, dans leur représentation du monde, dans leurs modes de fonctionnement, dans leurs capacités de perception…

Définition du haut potentiel (surdoué)

Surdoué : Un individu « surdoué » dispose d’une intelligence supérieure à la moyenne. En terme de statistiques, son QI se situe au-dessus de 130, soit deux écarts-types au-dessus de la moyenne sur l’échelle de Wechsler (échelle standard). Ce choix de deux écarts-types, soit 30 points au-dessus de la moyenne, n’est pas le fruit du hasard : il correspond symétriquement au seuil reconnu de la déficience intellectuelle, qui est de deux écarts-types au-dessous de la moyenne, soit un QI total ≤ à 70. Dans les deux cas, cela représente 2,2 % de la population étalonnée.

C’est généralement un terme derrière lequel peu de personnes concernées se retrouvent. En effet, la charge émotionnelle, les fantasmes de ce que serait une personne surdouée, les caricatures qui en sont faites… éloignent significativement le plus grand nombre des personnes concernées. Pour la plupart d’entre elles, elle se sentent le plus souvent : en décalage, à coté, en marge, comme des ovnis, des martiens… C’est probablement la raison pour laquelle les termes définissant ce que les anglo-saxons nomment “gifted”, fleurissent…

La définition du surdoué, ou du haut potentiel, ne fait pas consensus puisqu’elle consiste à reconnaitre la définition de la personne surdouée au regard d’un test de QI (un test qui est censé mesurer l’intelligence) sans que l’intelligence soit elle-même complètement définie…

En acceptant que la définition de surdoué reste “ouverte”, les tests de QI ne révèlent qu’un potentiel. Si le potentiel est exceptionnel, il ne se manifeste pas toujours par des réalisations exceptionnelles. En effet les difficultés individuelles rencontrées au cours des apprentissages, les différents parcours de vie vont permettre à ce potentiel de s’exprimer ou non.

Les termes employés

Pour définir le haut potentiel intellectuel, on trouve plusieurs termes incluant, ou non, de légères différences dans leurs définitions.

Chaque “spécialiste”, auteur, essayent ou non de marquer de sa vision ses différents termes, sans que personne ne s’entende sur les définitions de ce qu’est l’intelligence, sa mesure, la façon dont il faudrait ou non classer les personnes en fonction des résultats…

HPI : Haut Potentiel Intellectuel

HQI : Haut Quotient Intellectuel

THPI : Très Haut Potentiel Intellectuel

THQI : Très Haut Quotient Intellectuel

Sur une échelle standardisée (WAIS par exemple) :

HPI et HQI concerneraient les personnes situées dans un range de QI compris entre 120, 125, 130 ou 132 (selon les auteurs) jusqu’a 140, 143 ou 145 (selon les auteurs).

THPI et THQI concerneraient les personnes au delà de 140, 143 ou 145 (selon les auteurs).

EIP : Enfant Intellectuellement Précoce

Zèbres : Désigne les personnes surdouées; Le terme “Zèbre” est apparue dans la littérature pour éviter d’utiliser d’autres termes trop lourdement connotés et souvent mal ou pas compris (surdoué, HPI, etc…).

Atypique : Les modes de fonctionnement des personnes à haut potentiel se distinguent souvent au travers des actes de vie (stratégies mentales, perception du monde). On parle alors de personnes atypiques.

 

Spécificités liées au haut potentiel

 

Aujourd’hui les recherches en neurosciences et l’apport des IRM fonctionnels nous permettent de valider les singularités de l’architecture cognitive des personnes à haut potentiel, c’est à dire au niveau structurel mais aussi au niveau fonctionnel dans l’organisation qui sous-tend les mécanismes intellectuels.

Beaucoup continuent de penser qu’être surdoué serait avoir un don tombé du ciel, omniscient, alors que surdoué ne veut pas dire avoir la science infuse. Il s’agit de processus, de mécanismes qui sous-tendent le fonctionnement intellectuel, lesquels présentent une organisation de personnalité singulière, mais aussi et peut-être surtout une sphère affective et émotionnelle différente.

Chez les personnes à haut potentiel intellectuel, on retrouve fréquement la curiosité intellectuelle, le goût de la réussite, de l’accomplissement, le plaisir eudémonique plutôt centré sur le fonctionnement psychologique optimal (c’est à dire s’ils connaissent une croissance personnelle et ont le sentiment d’avoir des buts, que leur vie a du sens), une certaine sensibilité interpersonnelle, le goût d’apprendre, de découvrir, un certain nombre de caractéristiques qui sont inconstantes mais qui dessinent le profil « type » de la personnalité de l’adulte surdoué.

Ces caractéristiques sont inconstantes, et ne désignent pas nécessairement le surdon. Présentes elles  ne signent pas le surdon, absentes elles ne l’excluent pas.

Les stéréotypes des surdoués sont parfois liés aux biais d’observation. Les études/recherches relatives aux surdoués s’appuient généralement sur des contributions de “psy” relatant ce qu’ils observent plus de ce qui relève de la vraie vie. Quand les personnes à haut potentiel vont bien, elles ne vont généralement pas consulter de “psy”. D’autre part il y a une tendance à la sur attribution, c’est à dire que quand un surdoué est anxieux, il peut être anxieux parce qu’il est anxieux, et pas nécessairement parce qu’il est surdoué. De la même façon qu’un surdoué aurait le front qui perle ne permettrait pas d’en conclure que son intelligence transpire mais simplement qu’il fait chaud.

Une étude qui concerne 1 million de personnes en Suède, poursuivie pendant 20 ans, tend à montrer que plus les personnes sont intelligentes et moins elles sont hospitalisées en milieu psychiatrique, elles présentent moins de dépression ou de troubles schizophréniques … Bien évidemment des surdoués sont en thérapie, d’autres surdoués présentent une schizophrénie ou un état anxieux, nonobstant le fait que les statistiques semblent indiquer que le surdon protège des troubles psychiatriques.

Si dans le cadre de la psychiatrie lourde, il semblerait que le surdon protège, cela ne protège pas pour les tourments métaphysiques, au contraire, l’acuité intellectuelle ouvre au non sens de la vie, du monde, de la mort et offre parfois un abord plus douloureux de ces questions.

Qu’est ce que l’intelligence ?

Vous êtes ici : Hypnose bordeaux > haut potentiel intellectuel > Qu'est ce que  l'intelligence ? Bien que l'intelligence soit l'un des sujets très discutés en psychologie, il n'existe pas de définition standard de qui fait consensus. Certains chercheurs suggèrent que...

Haut potentiel intellectuel, le choix du psy

Vous êtes ici : Hypnose bordeaux > haut potentiel intellectuel > Le choix du spy Régulièrement, les personnes à haut potentiel intellectuel se retrouvent en souffrance, souvent en déshérence en matière d’accompagnement et régulièrement frappées d’un très fort...

Hypersensibilité émotionnelle

Caractéristique de personnes plus réceptives que la moyenne aux stimuli provenant de l’environnement, L’hypersensibilité est souvent perçue comme envahissante.