Les besoins fondamentaux

Cet article est destiné à vous accompagner dans la compréhension du rôle des besoins, de les observer, les détecter afin de mieux les comprendre. Intégrer le sens des besoins dans la démarche de mieux se connaitre est fondamental.

Les besoins humains

Définition du besoin

Le besoin est la nécessité, l’exigence pour une personne de répondre à un manque physiologique ou psychologique :

  • Nécessité de combler un déficit de l’organisme (le besoin de respirer, le besoin de boire et de manger, le besoin d’éliminer, le besoin de dormir…).
  • Nécessité de répondre aux états psychologiques ressentis (objet de ce document).

Les besoins sont de très puissants moteurs d’actions.

Ils sont au cœur de ce qui nous met en mouvement, de nos comportements.

Souvent inconscients, l’expression des besoins émerge spontanément et oriente constamment l’action vers un but précis : satisfaire ces besoins.

Nous cherchons donc, de façon permanente, à répondre aux besoins afin de trouver l’homéostasie (un équilibre). Quand les besoins sont satisfaits, nous ressentons un apaisement, une harmonie avec notre environnement et avec nous même.

Du besoin à la satisfaction

Dans la présentation qui va suivre, il est important de comprendre que :

  • Les 4 premiers besoins sont liés à la personnalité. Il s’agit des besoins de sécurité, de variété, d’importance, et d’amour. Ils seront toujours satisfaits de façon globale pour une personne. Ils peuvent être satisfaits de façon utile et positive à travers des comportements adaptés. A défaut, nous allons chercher à les satisfaire par un autre moyen, souvent par des comportements inappropriés, néfastes pour nous même et/ou pour les autres. Parmi ces besoins, nous aurons naturellement tendance à en privilégier certains au détriment des autres. L’importance accordée à un besoin en particulier et la façon d’y répondre peut varier considérablement d’une personne à l’autre.
  • Les 2 besoins suivants que sont le besoin d’épanouissement et le besoin de contribution sont des besoins qui portent sur l’esprit. Ils ouvrent toujours sur des comportements qui nous font nous sentir bien, qui sont bons pour nous, qui sont bons pour les autres, et servent quelque chose de plus grand que nous.

Les besoins peuvent être satisfaits à travers nous même (trouver une sécurité intérieure, nous reconnaître, nous accorder de l’importance, nous apprécier, nous aimer, être fier de nous…) et/ou à travers l’autre (nous avons besoin d’aimer et d’être aimé, d’avoir des amis et des relations…).

Les besoins sont souvent mal compris et peuvent être, par méconnaissance, confondus avec les désirs ou les envies alors que les désirs et les envies sont des moyens de répondre aux besoins.

Prenons un exemple :

Une personne peut avoir envie de manger. Cette envie est à distinguer du besoin de manger.

Dans une situation où la nourriture aurait pu manquer pendant plusieurs semaines, le besoin de manger s’exprimera fortement. Tout ce qui est comestible pourra alors être ingéré pour répondre à l’urgence du besoin.

Prendre le temps de choisir sa nourriture, son restaurant, relève de l’envie, une envie qui peut être le moyen de répondre au besoin de faire savoir à la personne qu’on aime combien elle est importante par exemple, un moyen de partager un moment avec des amis…

Manger de façon irraisonnée est un moyen parfois de répondre à une sensation de vide, de répondre à un ou plusieurs manques affectifs et cache souvent bien d’autres besoins que celui de se nourrir.

En définitive, les besoins sont innés, universels et propres à la nature humaine.

Le seul fait de les identifier, sans même qu’ils soient satisfaits, peut apporter un soulagement. La première souffrance est bien souvent de ne pas savoir de quoi nous souffrons. Identifier les causes du mal être nous permet souvent de sortir de la confusion, d’aller mieux.

Dans une relation, identifier ses besoins offre la possibilité de mieux communiquer, de mieux exprimer ce qui est important pour nous. Comment attendre des autres qu’ils comblent parfois nos besoins spontanément alors même que nous ne savons pas, nous même, les nommer ?

Observer ses besoins, les identifier, offre un souvent la possibilité d’opérer un choix afin d’y répondre plus favorablement, à travers des comportements qui nous semblent mieux adaptés.

Si s’écouter a longtemps été synonyme d’égocentrisme, de nombrilisme (« Tu t’écoutes trop ! »), que diriez-vous, l’espace d’un instant, de vous libérer du regard de l’autre, loin de toute forme de jugement, de prendre du temps pour vous même ?

Et si vous commenciez par vous écouter maintenant en observant vos besoins ?

Le besoin de sécurité et de certitude

Il s’agit du besoin d’être et de se sentir en sécurité, physique et psychologique, d’avoir l’assurance que nous sommes en mesure d’éviter la souffrance.

Le sentiment de sécurité et de confort vient de la certitude que nous avons par rapport aux choses, aux gens, aux évènements. Cela nous permet de nous sentir à l’aise dans nos relations et dans notre environnement.

Chaque individu a ses propres indicateurs de sécurité : avoir un toit au dessus de sa tête, savoir quand viendra le prochain repas, savoir comment obtenir des soins quand on est malade, se sentir protéger.

Ce besoin, quand il s’exprime de façon excessive mène parfois vers un hyper contrôle sous tendu par une peur du changement (de l’inconnu), l’ennui, des angoisses ou du stress, un profond sentiment d’insatisfaction.

Pour décrire ce besoin, nous pourrons évoquer les termes suivants : le besoin de protection ou de sécurité, le besoin de confort, le besoin de stabilité, le besoin de prévoir ou d’anticiper…

Le besoin de variété ou d’incertitude

Il s’agit du besoin d’inconnu, de surprise, de nouveauté.

Ce besoin est en dualité avec le besoin de sécurité. En effet si la certitude en toute chose peut conduire à l’ennui, à une perte d’intérêt, le sentiment d’avoir suffisamment de variété met du piment et de l’aventure dans notre vie.

La variété, l’aventure, la découverte, l’exercice physique, l’inconnu nous permet d’être stimulés tant émotionnellement que physiquement. L’excitation procurée par la variété est nécessaire pour se sentir vivant, trouver un équilibre, une satisfaction.

Chaque individu a ses propres indicateurs de variété – Aller au cinéma plutôt que de regarder la télévision, relever des challenges, sortir de sa zone de confort, être infidèle, faire le tour du monde, prendre des drogues… Chacun accordera une importance à ce besoin plus ou moins importante.

Ce besoin, quand il s’exprime de façon excessive mène parfois vers des conduites à hauts risques, à vouloir affronter ses peurs au delà de sa propre sécurité (sports extrêmes, conduites sexuelles,…) ou amène à générer des conflits ou des disputes pour rompre l’ennui…

Pour décrire ce besoin, nous pourrons évoquer les termes suivants : le besoin d’amusement ou de jeu, le besoin de diversité, le besoin de prendre des risque, le besoin de changement, le besoin de divertissement, le besoin de surprise, le besoin de dépassement ou d’effort…

Le besoin d’importance

Il s’agit du besoin de se sentir unique ou spécial et de donner du sens à nos actions.

Le sentiment d’importance vient du fait de se sentir utile, d’être apprécié et considéré, d’être digne d’estime, d’obtenir de la reconnaissance dans ce que nous faisons, d’être valorisé. Cela permet de donner du sens à nos actions, de penser que notre vie compte.

Vous pouvez être spirituel, professeur, parent attentif, expert, soutien, amant galant ou toutes autres situations qui vous permettront de vous sentir important.

Il s’agit du besoin qui est étroitement lié à la peur du rejet et c’est le besoin pour lequel nous rencontrerons le plus de moyen de le satisfaire à travers des comportements inadéquats.

Vous pouvez vous plaindre, être malade… et devenir important à travers vos problèmes.

La voie la plus rapide pour devenir important, si vous n’avez pas d’origines, de culture, de croyances de ressources ou encore d’ingéniosité, est la violence. Porter un pistolet à la tête d’un individu en portant une cagoule, vous rend immédiatement important.

Ce besoin, quand il s’exprime de façon excessive peut conduire à amasser beaucoup d’argent (l’argent est un moyen donc), à juger et à critiquer beaucoup. Les personnes qui expriment ce besoin à l’extrême peuvent ne parler que de discipline, de compétition… On peut aussi trouver des personnes qui portent des piercings à outrance…

Pour décrire ce besoin, nous pourrons évoquer les termes suivants : le besoin d’importance, le besoin d’accomplissement, le besoin de réussite ou de réalisation, le besoin de performance ou de compétition, le besoin de perfection ou de discipline, le besoin de respect, le besoin de se sentir fier …

Le besoin d’amour et de connexion

Il s’agit du besoin de se sentir proche de quelqu’un ou de quelque chose. La nécessité de se sentir connecté et aimé est un besoin vital. Si les deux besoins sont différents, nous pouvons nous limiter à la relation (la connexion) quand l’amour fait trop peur, que nous ne voulons pas blesser…

Ce besoin est en dualité avec le besoin d’importance. Accorder trop d’importance au besoin d’importance, empêche souvent d’être pleinement avec l’autre, d’être en connexion.

Le sentiment d’amour et de connexion vient du fait de savoir que nous faisons parti d’une ou plusieurs communautés et nous avons besoin d’être aimés. Nous avons besoin de nous dire (dire ses idées, ses ressentis, ses émotions), d’être reconnu pour ce que nous sommes, écoutés, entendus.

Vous pouvez privilégier l’amitié, l’intimité, la prière, marcher dans la nature et si rien ne fonctionne, il reste possible de prendre un chien.

A l’excès, le besoin d’amour peut générer de la dépendance affective, au point de négliger la sécurité, la variété…

Pour décrire ce besoin, nous pourrons évoquer les termes suivants : le besoin d’aimer et d’être aimé, le besoin de relation, d’union, le besoin de convivialité, le besoin d’avoir des amis, le besoin de passion, de tendresse, de chaleur, le besoin de désirs, de câlins…

Le besoin d’épanouissement

Il s’agit de la nécessité d’un développement émotionnel, intellectuel et spirituel.

C’est un besoin constant. Nous avons besoin de grandir, d’améliorer nos compétences, de réussir.

Nous grandissons et changeons physiquement de l’enfance jusqu’à l’âge adulte et la vieillesse. Nous grandissons et changeons émotionnellement avec chaque expérience, et nous grandissons intellectuellement afin de répondre à des événements et au monde qui nous entoure.

Nous pouvons répondre à la nécessité de développer en travaillant physiquement ou en lisant un livre. D’autres ont besoin d’étudier et d’apprendre en permanence afin de sentir vivant.

Nous retrouvons souvent ce besoin non satisfait chez des personnes qui expriment qu’elles ont tout pour être heureuse et que malgré tout : « ca ne va pas ».

Pour exprimer ce besoin, nous pourrons évoquer le besoin de développement, le besoin de rêver (croire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui), le besoin d’apprendre, d’étudier, de découvrir, le besoin de compréhension, le besoin de sens (quelle est ma mission de vie, quelle est ma place), le besoin d’évoluer, le besoin d’avancer…

Le besoin de contribution

Il s’agit de donner au-delà de nous-mêmes.

Nous avons besoin d’apporter quelque chose au monde qui nous entoure, d’aider les autres, de rendre le monde meilleur. Chaque personne peut honorer sa contribution à son niveau.

Donner aux autres peut signifier donner de son temps au service de la communauté, ou faire un don de bienfaisance, planter les arbres, ou s’occuper de ses enfants ou ses petits-enfants.

Non seulement tout le monde peut contribuer d’une manière ou d’une autre, mais la contribution est indispensable à un sentiment d’accomplissement et de bonheur.

Pour exprimer ce besoin, nous pourrons évoquer le besoin de donner, le besoin de partager, le besoin d’aider, soutenir, le besoin de guider, d’enseigner…

Généralités

Dans un contexte donné, le nombre de besoins satisfaits détermine notre niveau de bien être.

Prendre Rendez-Vous




José Colleatte


Adresse

Centre Médical du Limancet
106, Avenue Leon BLUM
33110 Le Bouscat


Heures d’ouverture

- Lundi  : 8h30–18h30
- Mardi  : 8h30–18h30
- Jeudi  : 8h30–18h30


Contact

06 72 72 57 61


Tarif

Séance de 45mn à 1h15
80 Euros

Consultation à domicile
130 Euros