Bronchopneumopathie chronique obstructive et l’hypnose

BPCO et hypnose

La bronchopneumopathie chronique obstructive

La Bronchopneumopathie Chronique Obstructive est une maladie pulmonaire inflammatoire chronique qui provoque une obstruction du flux d’air des poumons. Les symptômes comprennent des difficultés respiratoires, la toux, la production de mucus (expectorations) et une respiration sifflante. Elle est généralement causée par une exposition à long terme à des gaz irritants ou à des particules, le plus souvent de la fumée de cigarette. Les personnes atteintes de MPOC courent un risque accru de développer une maladie cardiaque, un cancer du poumon et diverses autres affections.

L’emphysème et la bronchite chronique sont les deux affections les plus courantes qui contribuent à la BPCO. Ces deux conditions surviennent généralement ensemble et peuvent varier en gravité chez les personnes atteintes de BPCO.

La bronchite chronique est une inflammation de la muqueuse des bronches, qui transportent l’air vers et depuis les sacs aériens (alvéoles) des poumons. Il se caractérise par une toux quotidienne et une production de mucus (expectorations).

L’emphysème est une condition dans laquelle les alvéoles à l’extrémité des plus petits passages d’air (bronchioles) des poumons sont détruites à la suite d’une exposition dommageable à la fumée de cigarette et à d’autres gaz irritants et aux particules.

L’hypnose dans l’accompagnement de la BPCO

Une étude publiée en novembre 2020 conclue qu’une séance d’hypnose de 15 minutes a amélioré l’anxiété des participants et réduit la fréquence respiratoire des personnes atteinte de bronchopneumopathie chronique obstructive. Les améliorations de l’anxiété étaient corrélées à une réduction de la tension respiratoire. Les résultats indique que l’hypnose peut contribuer à l’amélioration des niveaux d’anxiété et de la mécanique respiratoire chez les patients atteints de BPCO sévère.

En effet, les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) sont sujets à la dyspnée, à une augmentation de la fréquence respiratoire et à d’autres symptômes anxieux. L’hypnose constitue une procédure complémentaire capable d’améliorer les sentiments subjectifs d’anxiété.

A lire également :

le stress

Gestion du stress avec l’hypnose

Vous habitez Bordeaux ou sa région et vous souhaitez vous mieux réguler votre stress.
Comment l’accompagner, comment s’en libérer ?

 

La maladie pulmonaire obstructive chroniqueest une maladie respiratoire très répandue qui affaiblit la personne atteinte de BPCO, caractérisée par une limitation chronique du débit d’air, une augmentation de la fréquence respiratoire, une dyspnée (gène respiratoire) et d’autres symptômes respiratoires persistants.De plus en plus de preuves associent la dyspnée à un risque plus élevé de souffrir d’anxiété, de dépression et d’idée suicidaires.

Pour les personnes atteinte de BPCO stable, la prévalence de la dépression clinique se situe entre 10% et 42% et la prévalence de l’anxiété entre 10% et 19%. Un lien de causalité définitif entre ces conditions peut être difficile à établir, comme des symptômes de la dépression, l’ anxiété et la BPCO se chevauchent fréquemment.

De plus en plus de preuves scientifiques soutiennent l’utilisation de l’hypnose pour la gestion de la douleur et de la souffrance, dans les maladies chroniques graves. Par exemple, les traitements psychodynamiques basés sur l’hypnose se sont révélés efficaces pour améliorer les scores d’anxiété et de dépression dans la sclérose latérale amyotrophique, qui altère gravement la fonction respiratoire. Les principaux avantages de l’intégration de l’hypnose à la prise en charge des affections respiratoires ont été généralement identifiés comme un soulagement de l’anxiété liée aux problèmes de ventilation, un soulagement de l’inconfort et une amélioration de la régulation respiratoire.(voir)

Réduire efficacement l’anxiété dans la BPCO constitue un objectif majeur de la prise en charge de la dyspnée liée à la BPCO, et à cet égard, l’étude a montré des résultats particulièrement prometteurs.

L’efficacité de l’hypnose pour réduire une fréquence respiratoire anormalement élevée avait déjà été démontrée pour des patients asthmatiques. Les résultats de cette étude a confirmé que les bénéfices hypnotiques pouvaient être étendus aux patients atteints de BPCO sévère, sans entraîner d’effets indésirables (aucun n’a été rapporté). Les résultats d’études précédentes montrent que les risques liés à l’hypnose sont pratiquement inexistants.(voir)

Tabagisme et BPCO

Le tabagisme est la principale cause de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Le tabagisme est également un déclencheur des poussées de MPOC . Le tabagisme endommage les sacs aériens, les voies respiratoires et la muqueuse de vos poumons. Les poumons lésés ont du mal à faire entrer et sortir suffisamment d’air, il devient donc difficile de respirer.

Les éléments qui aggravent les symptômes de la BPCO sont appelés déclencheurs. Connaître vos déclencheurs et comment les éviter peut vous aider à vous sentir mieux. Le tabagisme est un déclencheur pour de nombreuses personnes atteintes de MPOC. Le tabagisme peut provoquer une exacerbation ou une poussée de vos symptômes.

A lire également :

arrêter de fumer à Bordeaux avec l'hypnose

Arrêter de fumer avec l’hypnose

Vous habitez Bordeaux ou sa région et vous souhaitez vous libérer du tabac.
déroulement d’une séance, questions fréquentes à propos de l’hypnose pour vous libérer de la cigarette.

BPCO, l’hypnose et la méditation

L’anxiété et la BPCO modifient les schémas respiratoires, provoquant une respiration irrégulière rapide et superficielle au repos, empêchant de répondre correctement aux demandes de ventilation en cas d’activité physique ou émotionnelle.

Une étude montre que la bronchopneumopathie chronique obstructive et l’anxiété sont également associées à des modifications du fonctionnement neurologique. Alors que l’anxiété a tendance à être associée à une activité accrue de l’amygdale, la BPCO est associée à une diminution du fonctionnement du cortex frontal. La rééducation pulmonaire doit alors aborder à la fois les symptômes physiques et émotionnels. La méditation basée sur la pleine conscience peut modifier les voies neuronales pour faciliter le traitement des émotions et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de BPCO.(voir)

La méditation et l’hypnose proposent des mécanismes assez proches, suffisamment proche pour que certains spécialistes de l’hypnose propose l’hypnose comme une méditation moderne.

La stimulation du nerf vague dans la BPCO

Des preuves circonstancielles appuient l’hypothèse selon laquelle le système nerveux vagal est dérégulé dans la maladie pulmonaire obstructive chronique. Cette dérégulation peut conduire à une sensibilité accrue du réflexe de la toux de telle sorte que la toux devient, parfois, «non productive» ou inappropriée. La dérégulation vagale peut également conduire à une augmentation de l’activité du contrôle réflexe parasympathique des voies respiratoires, ce qui contribue à une plus grande sécrétion de mucus et à une contraction des muscles lisses bronchiques. (voir)

La stimulation du nerf vague avait déjà été mise en évidence dans l’amélioration des conditions de vie des personnes atteintes de BPCO, hors nous savons aujourd’hui que la méditation, le yoga et l’hypnose améliorent l’activité du nerf vague notamment le nerf vagal ventral autorisant un meilleur engagement social.

Si l’hypnose ne soigne évidemment pas la BPCO, elle participe à une amélioration significative du bien être de la personne. Au regard de ces différentes études, je continue de pratiquer une hypnose d’accompagnement à Bordeaux qui intègre des techniques de méditation, quelques postures de yoga, quelques exercices spécifiques de stimulation du nerf vague.

A lire également :

théorie polyvagale et l'hypnose

Théorie polyvagale

Comment fonctionne le nerf vague et ses trois composantes ? La théorie polyvagale ouvre une voie nouvelle de compréhension.

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Les séances se font sur rendez-vous dans un cadre de relation d’aide et en toute confidentialité et discrétion, sans discrimination d’origine, de mœurs, de situation familiale, d’orientation sexuelle, de religion… Combien de séance, comment se déroulent-elles, quel est le prix, comment se présente mon cabinet ? …

Les états modifiés de conscience

Les états modifiés de conscience

Altérer, temporairement l’expérience subjective fait partie des mécanismes hypnotiques, dans les phénomènes d’induction de transe. Dire que l’hypnose est un état de conscience modifié est a minima réducteur de ce que serait l’hypnose, si tant est qu’il soit possible, un jour, de la définir dans toutes ses dimensions. La transe, l’expérience d’une sensation non ordinaire, fait cependant partie du paysage des expériences vécues en hypnose.

Hypnose et traumatismes complexes

Hypnose et traumatismes complexes

La recherche commence à démontrer qu’il est considérablement plus répandu que le syndrome de syndrome de stress post traumatique plus circonscrit décrit dans le DSM. Sur cette base, nous discutons des raisons pour lesquelles le traitement hypnotique structuré est particulièrement bien adapté pour le syndrome post traumatique complexe

Arrêter de fumer, les déclencheurs, les excuses

Arrêter de fumer, les déclencheurs, les excuses

Observer les situations qui pour vous sont les plus difficiles à gérer au quotidien, va le plus souvent être un vecteur de progression dans votre arrêt du tabac. Avant d’envisager à défaire les liens, les dépasser le plus simplement, comprendre ou sont ses propres déclencheurs, quelles sont les idées à propos de ma consommation de cigarette qui peuvent être un frein, ou générer une peur ?

La théorie polyvagale et l’hypnose

La théorie polyvagale et l’hypnose

La théorie polyvagale nous a fourni une compréhension plus sophistiquée de la biologie de la sécurité et du danger. La théorie polyvagale décrit le nerf vague (ou système parasynpathique) en deux branches séparées : le nerf vagal dorsal (ou nerf vague ancien – branche dorsale du nerf vague) et le nerf vagal ventral (ou nerf vague nouveau – branche ventrale du nerf vague).

La neuroplasticité cérébrale comme vecteur de changement en hypnose

La neuroplasticité cérébrale comme vecteur de changement en hypnose

Si nous disposons tous au démarrage d’un “potentiel plastique”, certains d’entre nous, plutôt que de développer ces capacités plastiques à travers le nourrissement de la créativité, de la spontanéité, de l’imprévisibilité, vont plutôt s’inscrire dans des tendances routinières, au travail, en famille, dans leurs relations…, en répétant quotidiennement les mêmes faits et gestes. Cette répétition à outrance les amène à ne devenir petit à petit que l’ombre d’eux-mêmes.

Les valeurs comme buts motivationnels en hypnothérapie

Les valeurs comme buts motivationnels en hypnothérapie

Au cours d’un accompagnement en hypnose, en PNL, en coaching, il est souvent intéressant de questionner les valeurs de la personne pour qu’elle se connecte mieux à ses envies, ses buts, ses objectifs et la guider dans le sens de ce qui est véritablement important pour elle, sans jugement de valeur.Avoir conscience de ses propres valeurs développe la capacité de faire des choix, de poser des limites claires pour soi et pour les autres. Les implications peuvent être très nombreuses (apprendre à dire non, lever les indécisions, retrouver le goût et la motivation, apprendre à mieux se connaître, comprendre les mécanismes sous-tendus par ses valeurs…

La construction de l’addiction au tabac

La construction de l’addiction au tabac

Que l’on se place du point de vue des neurosciences, de la psychologie sociale ou de l’éducation, votre façon de fumer vous est propre, spécifique, et cette façon de consommer est le résultat d’une série d’apprentissages.

Arrêter de fumer est un processus qui consiste à désapprendre, à déconstruire, notre façon de fumer et le rapport que vous avez par rapport au tabac. En fonction de votre parcours de vie…

Cabinet public à Bordeaux – Kevin Finel – Directeur de l’ARCHE

Cabinet public à Bordeaux – Kevin Finel – Directeur de l’ARCHE

Comme à chaque cabinet public, kevin finel parle un peu d’hypnose, part en improvisation par rapport à ce qui se passe avec vous, aux envies que certains pourrons avoir.
L’idée des cabinet publics est de montrer de l’hypnose en même temps qu’on en parle puisque c’est la meilleure façon de comprendre ce qui s’y passe
D’expliquer un peu ce que sont les concepts et puis de s’amuser.

Psychotraumatisme de l’enfant, de l’adolescent

Psychotraumatisme de l’enfant, de l’adolescent

On sait aujourd’hui que l’enfance et l’adolescence constituent des périodes cruciales en termes de développement cérébral et d’acquisition de ressources et de compétences. Ce sont en effet des périodes marquées à la fois par une forte maturation du cerveau et par un grand nombre d’expériences structurantes. Merci au CASPERTT, ce fut un plaisir que de pouvoir participer à cet événement.