Vous êtes ici : Hypnose bordeaux > Applications > Troubles alimentaires et l’hypnose

Troubles alimentaires et l’hypnose

Les troubles du comportement alimentaire dépassent la volonté de maigrir ou de construire son rapport à la nourriture.

Anorexie, boulimie, hyperphagie, orthorexie, sont des troubles qui touchent essentiellement les femmes, plus rarement les hommes. Ils sont l’expression d’un mal être, d’une souffrance réelle qui ne peut s’exprimer autrement. Bien souvent, l’excès de contrôle, le manque d’estime de soi et de confiance en soi entrent en jeu dans ce type de problèmes, bien que chaque personne vive les choses à sa manière et qu’aucune réalité n’existe autre que celle de la personne accompagnée elle-même.

Séance individuelle
– 1h30 –
Troubles alimentaires

L’hypnose et les troubles alimentaires

 

Le nombre de séances d’hypnose autour de l’alimentation est plus important. Si pour le tabac ou l’alcool, il est possible de travailler dans le sens d’un arrêt total de la consommation des produits objets des comportements, dans le cadre de la nourriture, les axes de travail sont plus étroits. Sans savoir s’il faut vivre pour manger ou manger pour vivre, il s’agira de trouver un équilibre alimentaire, un équilibre de vie : un travail de fond doit s’engager.

L’hypnose ne cherche pas à supprimer un symptôme, elle agit  sur les mécanismes inconscients qui sont à l’origine d’une problématique.

L’hypnose n’agit pas sur des symptômes et les praticiens en hypnose ne sont habilités ni à poser un diagnostic ni à travailler avec des demandes qui impliquent une compétence médicale ou qui relèvent d’une psychopathologie. Toutefois un praticien en hypnose d’accompagnement peut être amené à travailler en complémentarité avec des professionnels de la santé et de l’aide aux personnes.

L’hypnose permet d’apprendre à gérer son stress, dépasser des peurs, retrouver la confiance, équilibrer son estime, porter un regard sur soi-même neutre, voire bienveillant, s’affranchir du regard de l’autre, dépasser la honte ou la culpabilité, trouver des ressources afin d’être en capacité à agir et réagir de façon équilibrée et naturelle. Se sont souvent des demandes au coeur des accompagnements liés aux comportements alimentaires.

Lorsque nous parlons de troubles alimentaires ou de compulsions alimentaires, nous ne parlons pas des séances de printemps pour perdre quelques kilos et entrer dans son maillot de bain ou des bonnes résolutions de début d’années pour maigrir après avoir trop mangé pendant les fêtes de fins d’années. Le plus souvent ces demandes sont des problématiques de poids qui sont juste liées au poids, les comportements alimentaires sont « normaux ». Les personnes cherchent généralement une aide pour faire un régime quand elles viennent consulter en séance d’hypnose.

Lors de compulsions concernant ces troubles, la sensation de faim, de manger est alors irrationnelle, le corps n’est plus entendu pour ce qu’il est. Les personnes sont dans une souffrance, dans quelque chose qui est au-delà de leurs propres capacités. Les personnes qui viennent en cabinet d’hypnose pour des troubles alimentaires sont dans des comportements qui les dépassent complètement.

S’il suffisait de fermer la bouche, de manger du poisson bouilli à tous les repas pour aller mieux, les gens le ferait n’est-ce pas ?

Les choses sont évidement plus complexes, en dehors du simple comportement alimentaire. Généralement, lorsqu’il y a un trouble ou une compulsion alimentaire, c’est qu’il y a un mal être. Se fixer sur le comportement en lui-même est à mon sens une erreur.

Les troubles du comportement alimentaire sont sont très souvent liées à l’affect, à une peur, et c’est souvent un travail de fond qui s’engage.

Considérant que chacun est unique, chaque comportement l’est tout autant, et répond à des besoins uniques. La personnalisation du processus d’accompagnement sous hypnose permet alors d’obtenir de meilleurs résultats.

 

La boulime

 

La boulimie peut toucher n’importe qui, quel que soit son âge, son sexe ou son origine. Les personnes boulimiques sont prises dans un cycle qui consiste à manger de grandes quantités de nourriture (appelées «frénésie»), puis à tenter de compenser cette surconsommation en vomissant, en prenant des laxatifs ou des diurétiques, en jeûnant ou en faisant trop d’exercice (appelé purge).

S’Il est normal que les personnes qui ne souffrent pas d’un trouble de l’alimentation choisissent parfois de manger un peu plus ou de trop en abuser, Il ne faut pas le confondre avec la crise frénétique, compulsive. Lors d’une frénésie alimentaire, les personnes atteintes de boulimie ne se sentent pas en mesure de contrôler leur consommation ou leur rapidité. Certaines personnes disent aussi qu’elles se sentent déconnectées de ce qu’elles font. La nourriture consommée pendant une frénésie peut inclure des choses que la personne éviterait habituellement. Les épisodes de boulimie sont souvent très pénibles. Les personnes boulimiques accordent une grande importance à leur poids et à leur forme et peuvent se voir aussi plus grosses qu’elles ne le sont.

Les cycles de frénésie / purge associés à la boulimie peuvent dominer la vie quotidienne et entraîner des difficultés sur le plan des relations et des situations sociales. La boulimie peut également entraîner de graves complications physiques – des vomissements fréquents peuvent causer des problèmes dentaires, et les gens peuvent faire des efforts considérables pour se rendre malade et leur causer du tort. L’abus de laxatifs peut affecter gravement le coeur et le système digestif. Les personnes boulimiques peuvent également présenter des symptômes tels que fatigue, ballonnements, constipation, douleurs abdominales, règles irrégulières ou gonflement occasionnel des mains et des pieds.

Cependant, comme les personnes atteintes maintiennent souvent un poids «normal» et cachent souvent leur maladie, il peut être très difficile de la détecter de l’extérieur. De plus, les personnes atteintes de boulimie hésitent souvent à demander de l’aide. Comme pour les autres troubles de l’alimentation, les personnes entourant une personne souffrant de boulimie remarqueront probablement des changements dans leur humeur et leurs sentiments avant de constater un quelconque changement physique. Ils peuvent également être préoccupés par la nourriture et rester discret sur elle-même, et se sentir mal à l’aise de manger avec les autres. Une faible estime de soi, de l’irritabilité et des sautes d’humeur, ainsi que des sentiments de culpabilité, de honte et d’anxiété, en particulier après une consommation excessive, sont également courants.

 

Anorexie

 

L’anorexie (ou anorexie mentale) est une maladie mentale grave caractérisée par un faible poids en raison de la limitation de l’apport énergétique. Il peut toucher n’importe qui, quel que soit son âge, son sexe ou son origine. En plus de limiter la quantité de nourriture consommée, ils peuvent faire beaucoup d’exercice pour se débarrasser de la nourriture mangée. Certaines personnes souffrant d’anorexie peuvent avoir des cycles de boulimie (manger de grandes quantités de nourriture à la fois), puis se purger.

La façon dont les patients se voient est souvent en contradiction avec celle des autres – ils ont souvent une image déformée d’eux-mêmes et pensent qu’ils sont plus grands qu’ils ne le sont réellement. Ils ont une peur profonde de prendre du poids et remettent généralement en question l’idée qu’ils le devraient.

Le comportement associé à l’anorexie peut contribuer à un sentiment de contrôle – de nombreuses personnes qui nous ont parlé de leur anorexie ont déclaré qu’elles pensaient pouvoir contrôler ce qu’elles mangeaient et leur poids lorsqu’elles ne pensaient pas pouvoir contrôler d’autres aspects de la maladie. leurs vies. L’anorexie peut être provoquée de nombreuses manières différentes, mais il est important de se rappeler que les troubles de l’alimentation ne concernent souvent pas la nourriture elle-même.

Gérer le stress avec l’hypnose

Gérer le stress avec l’hypnose

La gestion du stress est une demande très forte en cabinet. Vouloir baisser son niveau de stress, mieux appréhender des situations de stress chronique, voire en sortir, font régulièrement parti du travail en hypnose.
Ne prenez pas le temps de lire cet article !

Ne prenez pas le temps de lire cet article !

Vous n’avez plus de temps, vous avez des choses à faire, des choses à penser et il est trop tôt pour vous autoriser à prendre du temps. Les urgences sont à traiter, vous devez avancer, répondre à toutes ces demandes. Bien que stressé de temps à autre, vous maitrisez,...

Gérer les émotions avec l’hypnose

Gérer les émotions avec l’hypnose

Si certaines personnes cherchent à libérer des émotions, d'autres souhaitent mieux les maitriser, les contrôler afin de retrouver un équilibre, une sérénité dans les actes de vie au quotidien.

Les troubles de l’alimentation en chiffre

D’après les données disponibles, la boulimie toucherait 1,5 % des 11-20 ans. Les crises de boulimie concerneraient 28 % des adolescentes et les stratégies de contrôle du poids 19 %.
L’hyperphagie boulimique toucherait 0,7 % des femmes en population générale et 9 à 15 % des femmes consultant pour surpoids.

Contrairement aux autres troubles de l’alimentation et des conduites alimentaires qui affectent en très grande majorité des femmes, 40 % des personnes qui souffrent d’hyperphagie boulimique sont des hommes.