L’hypnose pour dormir

Retrouver un sommeil profond et réparateur avec l’hypnose

L’hypnose pour dormir est une demande régulière en cabinet d’hypnose à Bordeaux. Si tout un chacun à les ressources pour dormir correctement, nous avons souvent oublier comment s’endormir facilement.

hypnose pour dormir

L’hypnose et les respirations proposées par la pleine conscience, entres autres, permettent le plus souvent de trouver le chemin d’un endormissement tranquille et serein. Si apprendre à s’endormir ne nécessite souvent qu’une seule séance, les problématiques sous-jacentes en liens avec des cauchemars ou quelques agitations mentales peuvent amener à effectuer un travail de fond.

José Colleatte

José Colleatte

José Colleatte
Ma vision de l’hypnose
Mon code de déontologie

Séance individuelle

– 1h30 –

Hypnose pour dormir

Vous rencontrez des difficultés pour dormir ou vous endormir, vous habitez Bordeaux ou sa région, je vous accueille au cabinet médical du 118 au Bouscat.

|

L'hypnose et le sommeil

Selon l’INSERM, 1 personne sur 3 serait concernée par un trouble du sommeil et 15 à 20% de la population souffrirait d’insomnie. Vous vous sentez irritable ou somnolent pendant la journée ? Vous avez de la difficulté à rester éveillé en restant assis, en regardant la télévision ou en lisant ? Vous vous endormez ou vous vous sentez très fatigué en conduisant ? Vous avez de la difficulté à vous concentrer ? Les autres vous disent souvent que vous avez l’air fatigué ? Vous réagissez lentement ?  Vous avez du mal à contrôler vos émotions ? Vous avez envie de faire une sieste presque tous les jours ? Avez-vous besoin de boissons contenant de la caféine pour avancer ?

Et si votre sommeil n’était pas de qualité suffisante ? L’hypnose propose des réponses à certains des troubles du sommeil et peut vous aider à mieux dormir, mieux vous endormir, ainsi d’améliorer la qualité générale de votre vie si vous avez des difficultés à dormir.

A 75 ans, nous aurons en moyenne passé 25 années à dormir et 5 années à rêver. Aussi, comprendre le sommeil, trouver la voie d’un endormissement paisible, passer une bonne nuit est donc tout à fait important. En effet, le sommeil est une nécessité, au même titre que manger, boire ou respirer. Classiquement, il est possible de lire ici ou là que nous pouvons vivre 30 jours sans manger, 3 jours sans boire, 3 minutes sans respirer, sans savoir que nous ne pouvons vivre qu’une dizaine de jours sans dormir. Une privation de sommeil entraine la mort, le manque de sommeil entraine des complications physiologiques et psychologiques.

Le fait de bien dormir est donc tout à fait primordial pour pouvoir être en mesure d’agir et d’interagir avec le monde et ses composantes. Il ne s’agit pas seulement de dormir, mais de dormir un nombre d’heures suffisantes et s’assurer que le sommeil est de qualité, c’est-à-dire qu’il soit suffisamment réparateur afin de permette de restaurer le corps et l’esprit pour faire face à la phase d’éveil ultérieure. Basiquement, nous pourrions dire que nous dormons pour être correctement éveillés pendant la journée.

Combien de temps avons nous besoin de dormir ?

dormir avec l'hypnoseLa durée de sommeil nécessaire à chaque individu va essentiellement dépendre de l’age du sujet. Les enfants ont besoin de beaucoup plus de sommeil que les adultes. A mesure que nous avançons en age, les besoins de dormir diminuent.

Dormir trop ou trop peu provoque une forte augmentation du risque de maladie. Une étude de 2014 menée par Lallukka et Al, montre que sur une population de 1875 femmes et 1885 hommes âgés en moyenne de 44,4 ans, la durée optimale de sommeil permettant de limité au mieux le risque de maladie est de 7,7 heures. En dessous de 6 heures et au delà de 9 heures, les risques augmentent de façon exponentielle. C’est cohérent avec les recommandations de la fondation pour le sommeil qui préconise les durées de sommeil suivantes en fonction de l’âge :

ÂgeconseilléNon recommandé
Les nouveau-nés
0-3 mois
14 à 17 heuresMoins de 11 heures
Plus de 19 heures
Les bébés
4-11 mois
12 à 15 heuresMoins de 10 heures
Plus de 18 heures
Tout-petits
1 à 2 ans
11 à 14 heuresMoins de 9 heures
Plus de 16 heures
Enfants d’âge préscolaire
3-5 ans
10 à 13 heuresMoins de 8 heures
Plus de 14 heures
Enfants d’âge scolaire
6-13 ans
9 à 11 heuresMoins de 7 heures
Plus de 12 heures
Adolescents
14-17 ans
8 à 10 heuresMoins de 7 heures
Plus de 11 heures
Jeunes adultes
18-25 ans>/td>
7 à 9 heuresMoins de 6 heures
Plus de 11 heures
Adultes
26-64 ans
7 à 9 heuresMoins de 6 heures
Plus de 10 heures
Les personnes âgées
≥ 65 ans
7 à 8 heuresMoins de 5 heures
Plus de 9 heures

L’importance de bien dormir

Contrairement à ce que nous pourrions penser a priori, le sommeil est un état qui est loin d’être passif. C’est au contraire un état actif, en mettant des processus neuronaux bien précis en action, il va permettre de mettre en place des processus de restauration, de récupération, et des processus de reconsolidation de la mémoire. Pendant le sommeil, notre corps travaille pour soutenir des fonctions cérébrales saines et maintenir notre santé physique et psychique.

Des études montrent qu’une bonne nuit de sommeil améliore l’apprentissage. Que vous appreniez les mathématiques, comment jouer du piano, comment perfectionner votre swing de golf ou comment conduire une voiture, le sommeil vous aide à améliorer vos compétences d’apprentissage et de résolution de problèmes. Le sommeil vous aide également à être attentif, à prendre des décisions et à être créatif.

Le sommeil est impliqué dans la guérison et la réparation du cœur et des vaisseaux sanguins, il aide à maintenir un équilibre sain des hormones qui régulent la faim (ghréline, leptine) et affecte également la réaction du corps à l’insuline, l’hormone qui contrôle la glycémie.

Le sommeil favorise également la croissance et un développement sains en libérant l’hormone qui favorise la croissance normale chez les enfants et les adolescents. Cette hormone augmente également la masse musculaire et aide à réparer les cellules et les tissus chez les enfants, les adolescents et les adultes.

Le système immunitaire, dépend également du sommeil ainsi que la fertilité, la régulation émotionnelle, la régulation du stress…

Les troubles du sommeil

Les principaux troubles du sommeil peuvent se classer en 3 grandes catégories.

Les parasomnies : Cauchemars, somnambulisme, bruxisme, les apnées du sommeil…Si les parasomnies s’observent le plus souvent chez les enfants, elles peuvent intervenir à tout âge. Il s’agit de comportements inhabituels vécus pendant le sommeil, entrainant des perturbations plus ou moins gênantes.

Les dyssomnies : Insomnie, narcolepsie, alcool, médicament, drogue… Il s’agit de difficultés qui altèrent la durée ou la qualité du sommeil.

Les autres troubles du sommeil : migraines, dépression, reflux gastriques… Des troubles de différentes origines (neurologique, psychiatrique, maladie…).

Privation et insuffisance de sommeil

manque de sommeilLe sommeil est aussi important pour votre santé qu’une alimentation saine et une activité physique régulière. Quelle que soit la raison de la perte de sommeil, l’insomnie peut vous affecter à la fois mentalement et physiquement. Les personnes souffrant d’insomnie rapportent une qualité de vie inférieure à celle des personnes qui dorment bien.

L’insomnie est un trouble du sommeil courant. Avec l’insomnie, vous pouvez avoir du mal à vous endormir, à rester endormi ou à dormir de bonne qualité. Cela se produit même si vous avez le temps et le bon environnement pour bien dormir. L’insomnie interfère avec vos activités quotidiennes et peut vous donner une sensation de somnolence ou de somnolence pendant la journée.

Les personnes souffrant d’insomnie ont généralement des difficultés à s’endormir et / ou à rester endormies. Si vous souffrez d’insomnie, il y a de fortes chances que vous ressentiez régulièrement un ou plusieurs des éléments suivants:

  • Vous avez du mal à vous endormir la nuit
  • Vous vous réveillez pendant la nuit
  • Vous vous réveillez tôt et ne pouvez pas vous rendormir
  • Vous vous sentez fatigué après votre réveil
  • Vous vous sentez épuisé, irritable et avez du mal à vous concentrer pendant la journée
  • Vous avez du mal à faire la sieste pendant la journée même si vous êtes fatigué

Les complications de l’insomnie peuvent inclure :

  • Difficulté à s’endormir la nuit
  • Se réveiller pendant la nuit
  • Se réveiller trop tôt
  • Ne pas se sentir bien reposé après une nuit de sommeil
  • Fatigue ou somnolence diurne
  • Difficulté à prêter attention, à se concentrer sur les tâches ou à se souvenir
  • Augmentation des erreurs ou des accidents
  • Inquiétudes constantes à propos du sommeil

Mais les difficulté liées à un manque de sommeil, et une incapacité à bien dormir peuvent également proposer :

  • Mauvaise régulation émotionnelle
    • Colère et impulsivité
    • Tristesse
    • Sautes d’humeur
    • manque de motivation
  • Troubles de la santé mentale
    • dépression,
    • trouble anxieux
    • toxicomanie
  • Risque et gravité accrus de maladies ou d’affections à long terme
    • hypertension artérielle et les maladies cardiaques
    • Diabète
    • Accident vasculaire cérébral
  • Augmentation du risque de suicide et de comportements à risques
  • Augmentation du risque d’obésité
  • Baisse du système immunitaire

Comment l’hypnose peut aider à bien dormir ?

L'hypnose pour dormir

Hypnose pour dormir et dépasser certains troubles du sommeil

Si l’hypnose permet le plus souvent de bien dormir et de trouver un sommeil de meilleur qualité, certaines difficultés à bien dormir ne relève pas du champs de l’hypnose et sont parfois plutôt simples à résoudre : Du bruit excessif qui peut proposer l’utilisation de bouchons, un lit inconfortable qui peut nécessité un investissement dans une literie de meilleure qualité, une température trop élevée dans la chambre à coucher qui appelle à une meilleure régulation de la température, trop de lumière peut nécessiter de rendre la pièce plus sombre ou l’utilisation de masque…

Afin de comprendre en quoi l’hypnose permet de dormir, de réguler les phases de sommeil et de trouver un sommeil récupérateur, observons que les causes courantes d’insomnie chronique comprennent un certains nombre de facteurs dont certains sont sous-jacent au fait de ne pas bien dormir. En effet, l’insomnie, l’incapacité de s’endormir ou de bien dormir la nuit, peut être causée par le stress, le décalage horaire, un problème de santé, les médicaments que vous prenez ou même la quantité de café que vous buvez.

L’insomnie peut également être causée par d’autres troubles du sommeil ou des troubles de l’humeur tels que l’anxiété et la dépression ou encore par la peur du noir (ou achluophobie).

Quelle que soit la cause de votre insomnie, l’amélioration de votre hygiène de sommeil, la révision de vos habitudes de jour et l’apprentissage de la relaxation aideront à dépasser la plupart des cas d’insomnie.

Dans la plupart des cas, l’apprentissage de l’auto-hypnose permet une bonne régulation des phases de sommeil. Cependant, il n’existe pas de panacée en la matière. En effet, de récentes études montrent que certaines propositions de type suggestions hypnotiques avant de dormir pouvait pour certaines personnes réduire le temps de sommeil. C’est dire si L’hypnose et les techniques d’auto-hypnose doivent être adapté à chaque personne afin d’éviter ce genre de désagréments.

Gérer le Stress avec l’hypnose pour bien dormir

Un stress important peut être la source des difficultés à bien dormir. En effet, les inquiétudes concernant le travail, l’école, la santé, les finances ou la famille peuvent envahir vos pensées et provoquer des ruminations excessives qui gardent l’esprit trop actif la nuit, ce qui rend le sommeil difficile. Des événements de vie stressants ou des traumatismes – comme le décès ou la maladie d’un être cher, le divorce ou la perte d’un emploi – peuvent également entraîner de l’insomnie. Le stress provoque une hyper excitation, une condition où votre cerveau est plus ou moins constamment en état d’alerte. S’endormir peut alors sembler presque impossible.

Si l’hypnose permet de gérer son stress, des outils comme l’EMDR peuvent également être utiles, dans le cas de stress intenses (ou syndrome de stress post traumatique). L’hypnose lorsqu’elle est couplée avec l’EMDR, , la PNL, la mindfullness, les thérapies systémiques, vous offre un cocktail de techniques particulièrement utiles dans la gestion de la réduction du stress.

Lorsque le stress est la principale cause d’insomnie, la régulation du stress va le plus souvent permettre de trouver un axe de travail pour retrouver le sommeil avec l’hypnose et, mieux dormir.

Réguler l’anxiété avec l’hypnose afin de retrouver le sommeil

L’anxiété est un sentiment d’inquiétude, de nervosité ou de malaise. Tout comme le stress, il peut engager votre cerveau et rendre la relaxation difficile, de sorte que vous ne pouvez pas vous éteindre et vous endormir quand vous en avez besoin.

Vous pourriez ressentir de l’anxiété en raison d’un ou de plusieurs des éléments suivants:

  • Penser aux événements passés
  • S’inquiéter des événements futurs
  • Se sentir dépassé par le travail ou d’autres responsabilités
  • Se sentir tendu et incapable de se détendre
  • Se sentir actif et incapable de se calmer

Tout comme le stress, l’anxiété peut rendre l’endormissement difficile et peut également vous amener à vous réveiller pendant la nuit. Cela est en partie dû au fait que c’est calme la nuit et que votre cerveau est moins actif qu’il ne le serait pendant la journée. Cela permet aux pensées anxieuses de dériver, de saboter votre pensée et de vous garder éveillé.

L’hypnose et les techniques de méditation de pleine conscience permettent très régulièrement de limiter les sources d’anxiété,  de réguler ses émotions, d’apaiser les peurs, de gérer la colère, afin de vous permettre de retrouver un sommeil de bonne qualité.

Hypnose pour l’insomnie et la dépression

Les personnes qui souffrent de dépression peuvent souffrir d’insomnie. La dépression vous donne l’impression de n’avoir aucune énergie, comme si vous ne vous intéressez à rien. Être motivé est un véritable défi car vous vous battez parfois contre des sentiments de désespoir qui  ne s’évaporent pas comme par magie juste parce qu’il est temps d’aller se coucher.

Selon des recherches récentes , l’insomnie et la dépression «vont souvent de pair». Près de 80% des personnes souffrant de dépression ont du mal à s’endormir ou à rester endormies. On pensait autrefois que l’insomnie n’était qu’un symptôme de la dépression, alors que les dernières réflexions les considèrent comme des troubles qui se chevauchent et doivent être traités simultanément. Bien que seulement 15% des personnes souffrant de dépression dorment trop , jusqu’à 80% ont du mal à s’endormir ou à rester endormis. Les patients souffrant d’ insomnie persistante sont plus de trois fois plus susceptibles de développer une dépression.

Des découvertes récentes montrent que l’insomnie apparaît souvent avant qu’un épisode de dépression ne survienne, servant de signe d’avertissement utile. Une aggravation de l’insomnie peut également signaler une dépression. Mais la relation est bien plus qu’une simple cause et effet. Lorsque les personnes déprimées souffrent d’insomnie, leur risque de dépression récurrente est plus élevé que celui des personnes qui n’ont pas d’insomnie. Ainsi, l’insomnie peut donc servir de déclencheur de dépression, entrainant un cercle vicieux ou la dépression entraine l’insomnie, qui entraine elle-même la dépression…

Un travail sur les valeurs, les besoins, mais aussi sur la gestion des émotions, le plus souvent en complémentarité avec des techniques de mindfullness forment le socle d’un accompagnement en hypnose pour dormir.

Mettre en place de bonne habitudes de sommeil avec l’hypnose

La régulation des comportements fait partie des axes de travail en hypnose. Mettre en place des rituels d’endormissement peut faire partie des demandes en accompagnement. Cependant, si chacun comprend que la régularité du sommeil passe parfois par une organisation spécifique comme d’éteindre les écrans suffisamment tôt, d’organiser des horaires de coucher qui soient globalement régulières, d’éviter les activité trop stimulantes avant de se coucher, d’éviter d’avoir des repas trop copieux avant l’endormissement, d’éviter la prise d’alcool avant de s’endormir, il n’en demeure pas moins que pour certaines personnes les problématiques sous-jacente soient d’un autre ordre comme les compulsions alimentaires, la dépendance à l’alcool… En fonction de votre vécu, des difficultés que vous aurez rencontré au cours de votre vie, de vos habitudes, le travail d’accompagnement en hypnose pour dormir devra intégrer ces différentes dimensions afin de vous permettre de trouver la voie d’une meilleure régularité et de mieux dormir.

Les apnées du sommeil et l’hypnose

L’apnée du sommeil est une suspension de plus de 10 secondes du flux respiratoire durant le sommeil. L’apnée du sommeil peut être obstructive et provoquer une augmentation de l’effort respiratoire ou centrale, liée à une diminution de la commande respiratoire au niveau du système nerveux. L’apnée obstructive du sommeil est une condition où il y a un blocage dans les voies respiratoires supérieures. Cela entraîne des pauses dans la respiration tout au long de la nuit qui peuvent vous amener à vous réveiller brusquement, souvent avec un bruit d’étouffement. Le ronflement se produit généralement dans ce trouble. L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil courant dans lequel votre respiration s’arrête temporairement pendant le sommeil, vous réveillant fréquemment. Si vous souffrez d’apnée du sommeil, vous ne vous souvenez peut-être pas de ces réveils, mais vous vous sentirez probablement épuisé pendant la journée, irritable et déprimé, ou voir une diminution de votre productivité.

En tant que telle, l’hypnose n’aide généralement pas dans le cas des apnées du sommeil. Cependant, il pourra s’agir parfois de voir comment le tabac ou une prise de poids excessive peut entretenir certaines apnées du sommeil. L’hypnose pourra alors indirectement à améliorer voire résoudre vos apnée du sommeil en vous aidant à vous libérer du tabac, ou en vous aidant à perdre du poids.

Facteurs de risque et insomnie

L’insomnie devient plus fréquente avec l’âge. En vieillissant, vous pouvez rencontrer :

  • Changements dans les habitudes de sommeil. Le sommeil devient souvent moins reposant avec l’âge, de sorte que le bruit ou d’autres changements dans votre environnement sont plus susceptibles de vous réveiller. Avec l’âge, votre horloge interne avance souvent, vous vous fatiguez donc plus tôt dans la soirée et vous vous réveillez plus tôt le matin. Mais les personnes âgées ont généralement besoin de la même quantité de sommeil que les plus jeunes.
  • Changements d’activité. Vous pouvez être moins actif physiquement ou socialement. Un manque d’activité peut nuire à une bonne nuit de sommeil. De plus, moins vous êtes actif, plus vous risquez de faire une sieste quotidienne, ce qui peut interférer avec le sommeil la nuit.
  • Changements de santé. La douleur chronique causée par des conditions telles que l’arthrite ou les problèmes de dos ainsi que la dépression ou l’anxiété peuvent interférer avec le sommeil. Les problèmes qui augmentent le besoin d’uriner pendant la nuit, tels que les problèmes de prostate ou de vessie, peuvent perturber le sommeil. L’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos deviennent plus fréquents avec l’âge.
  • Plus de médicaments. Les personnes âgées utilisent généralement plus de médicaments sur ordonnance que les jeunes, ce qui augmente le risque d’insomnie associée aux médicaments.

Presque tout le monde passe une nuit blanche occasionnelle. Mais votre risque d’insomnie est plus grand  lorsque :

  • Vous êtes une femme. Les changements hormonaux pendant le cycle menstruel et pendant la ménopause peuvent jouer un rôle. Pendant la ménopause, les sueurs nocturnes et les bouffées de chaleur perturbent souvent le sommeil. L’insomnie est également fréquente avec la grossesse.
  • Vous avez plus de 60 ans. En raison des changements dans les habitudes de sommeil et de santé, l’insomnie augmente avec l’âge.
  • Vous avez un trouble de santé mentale ou un problème de santé physique. De nombreux problèmes qui ont un impact sur votre santé mentale ou physique peuvent perturber le sommeil.
  • Vous êtes soumis à beaucoup de stress. Les moments et les événements stressants peuvent provoquer une insomnie temporaire. Et un stress majeur ou durable peut entraîner une insomnie chronique.
  • Vous n’avez pas d’horaire régulier. Par exemple, changer de quart de travail au travail ou en voyage peut perturber votre cycle veille-sommeil.

Etudes scientifiques de l’hypnose pour dormir

Le sommeil augmente la dynamique des chromosomes pour permettre la réduction des dommages accumulés à l’ADN dans les neurones

« Quand les poissons sont éveillés, la dynamique de leurs chromosomes est réduite par l’activité cérébrale. Cette dernière engendre de plus des dommages sur l’ADN qui, s’ils s’accumulent, peuvent entraîner la mort cellulaire », explique David Zada, auteur de l’étude. « Par contre lors du sommeil, les mouvements des chromosomes ré-augmentent, permettant la réparation d’un certain nombres de leurs altérations. »

Un rôle du sommeil qui semble réservé aux neurones. « Et cela est logique : comme les neurones agissent en réseau, ils ne peuvent rentrer dans un état de maintenance chacun leur tour sans risquer de perturber les influx nerveux », pointe le chercheur. L’apparition du sommeil viendrait de cette nécessité de réparer simultanément les neurones d’un même réseau.(voir)

La science a sous-estimé les effets dangereux de la privation de sommeil

Publiée dans le Journal of Experimental Psychology: General, la recherche n’est pas seulement l’une des plus grandes études, mais aussi la première à évaluer l’impact de la privation de sommeil sur l’entretien de l’espace – ou, la capacité de compléter une série d’étapes sans perdre sa place, malgré le potentiel interruptions. Cette étude s’appuie sur des recherches antérieures des scientifiques du sommeil de MSU pour quantifier l’effet du manque de sommeil sur la capacité d’une personne à suivre une procédure et à maintenir son attention.

«Notre recherche a montré que la privation de sommeil double les chances de faire des erreurs de gestion de l’espace et triple le nombre de pertes d’attention, ce qui est surprenant», a déclaré Kimberly Fenn, professeur de psychologie et directeur du Sleep and Learning Lab. «Les personnes privées de sommeil doivent faire preuve de prudence dans tout ce qu’elles font, et ne peuvent tout simplement pas croire qu’elles ne commettront pas d’erreurs coûteuses. Souvent, comme au volant d’une voiture, ces erreurs peuvent avoir des conséquences tragiques. »

En partageant leurs conclusions sur les effets distincts de la privation de sommeil sur la fonction cognitive, Fenn – et ses co-auteurs Michelle Stepan, doctorante à la MSU et Erik Altmann, professeur de psychologie – espèrent que les gens reconnaîtront à quel point leurs capacités sont entravées en raison d’un manque. de sommeil.

«Nos résultats réfutent une théorie courante qui suggère que l’attention est la seule fonction cognitive affectée par la privation de sommeil», a déclaré Stepan. «Certaines personnes privées de sommeil pourraient être en mesure de le maintenir ensemble dans le cadre de tâches de routine, comme un médecin prenant les signes vitaux d’un patient. Mais nos résultats suggèrent que la réalisation d’une activité qui nécessite de suivre plusieurs étapes, comme un médecin effectuant une procédure médicale, est beaucoup plus risquée dans des conditions de privation de sommeil.(voir l’étude)

On a compris comment la mémoire se réorganise durant la nuit

Des neurologues américains ont découvert que le sommeil faisait sauter des sortes de “verrous” neuronaux. Ce qui permet alors aux souvenirs les plus importants de se déplacer dans la mémoire à long terme.

La nuit, le corps se repose, mais pas le cerveau : il consolide les souvenirs de la journée, en faisant le tri entre ceux à mémoriser et ceux à éliminer… Ce qui implique de réarranger les connexions neuronales créées pendant la phase d’éveil. Mais comment ? (voir l’article)

L’amélioration optogénétique du sommeil améliore le traitement de la mémoire associée à la peur après une exposition à un traumatisme

Les troubles du sommeil se retrouvent généralement dans les populations exposées aux traumatismes. De plus, l’exposition à un traumatisme entraîne des troubles de la mémoire associés à la peur. Compte tenu des interactions du sommeil avec l’apprentissage et la mémoire, nous avons émis l’hypothèse que l’augmentation de la durée du sommeil après une exposition à un traumatisme rétablirait la fonction globale et améliorerait le dysfonctionnement de la mémoire associé à la peur induit par le traumatisme. (voir l’étude)

Effets de l’intervention de l’hypnose sur les résultats du sommeil

L’amélioration du sommeil est une cible prometteuse pour prévenir et modifier de nombreux problèmes de santé. L’hypnose est considérée comme une intervention rentable et sûre avec des avantages rapportés pour plusieurs problèmes de santé. Il existe un nombre croissant de recherches évaluant l’efficacité de l’hypnose pour diverses conditions de santé dans lesquelles le sommeil a été ciblé comme résultat primaire ou secondaire. Cette revue visait à étudier les effets des interventions d’hypnose sur le sommeil, à décrire les procédures hypnotiques et à évaluer les effets indésirables potentiels de l’hypnose.(voir l’étude)

Guide des meilleures pratiques pour le traitement des troubles cauchemardesques chez les adultes

Les thérapies comportementales suivantes peuvent être envisagées pour le traitement des cauchemars associés au SSPT sur la base de preuves de faible qualité: thérapie
d’exposition, de relaxation et de rescription (ERRT); Thérapie dynamique du sommeil; Hypnose; Désensibilisation et retraitement des mouvements oculaires (EMDR); et la méthode du témoignage. (voir l’étude)

Approfondir le sommeil par suggestion hypnotique

Nos résultats démontrent l’efficacité des suggestions hypnotiques pour augmenter spécifiquement la quantité et la durée du sommeil lent (SWS) lors d’une sieste de midi en utilisant des mesures objectives du sommeil chez les femmes jeunes, en bonne santé et suggestibles. Les suggestions hypnotiques pourraient être un outil efficace avec un risque plus faible d’effets secondaires indésirables que les traitements pharmacologiques pour étendre le SWS également dans les populations cliniques et âgées. (voir l’étude)

Hypnose pour le traitement de l’insomnie chez les enfants

Les jeunes enfants étaient plus susceptibles de déclarer que l’insomnie était liée à des peurs. Deux séances d’hypnose ou moins ont été fournies à 68% des patients. Sur les 70 patients rapportant un retard de l’endormissement de plus de 30 minutes, 90% ont signalé une réduction du temps d’endormissement après l’hypnose.(voir l’étude)

Absence de sommeil et maladie

Symptômes liés à l’insomnie, réveils tôt le matin, être plus fatigué pendant la journée que d’autres personnes du même âge, utilisation de somnifères, somnolence diurne excessive, apnée du sommeil probable (4 éléments sur le ronflement / l’apnée), et signalant que la durée du sommeil varie selon les saisons ont été examinées en tant que déterminants des absences pour maladie sur un suivi de 7,2 ans….
Cette étude met en évidence la nécessité de prévenir les troubles du sommeil et de promouvoir une durée de sommeil optimale pour éviter les absences pour maladie. (voir l’étude)

L’impact du sommeil et des troubles circadiens sur les hormones et le métabolisme

Les niveaux de plusieurs hormones fluctuent en fonction du cycle de la lumière et de l’obscurité et sont également affectés par le sommeil, l’alimentation et le comportement général. La régulation et le métabolisme de plusieurs hormones sont influencés par les interactions entre les effets du sommeil et le système circadien intrinsèque; Les niveaux d’hormone de croissance, de mélatonine, de cortisol, de leptine et de ghréline sont fortement corrélés au sommeil et à la rythmicité circadienne. (voir l’étude)

Le cerveau humain privé de sommeil

Comment le manque de sommeil affecte-t-il notre cerveau? Contrairement aux bienfaits du sommeil, les cadres explorant l’impact de la perte de sommeil font relativement défaut. Surtout, les effets de la privation de sommeil (SD) ne reflètent pas simplement l’absence de sommeil et les avantages qui lui sont attribués; ils reflètent plutôt les conséquences de plusieurs facteurs supplémentaires, y compris l’éveil prolongé. En nous concentrant sur les études de neuroimagerie, nous passons en revue les conséquences du DD sur l’attention et la mémoire de travail, les émotions positives et négatives et l’apprentissage hippocampique. Nous explorons comment ces preuves informent notre compréhension mécaniste des changements connus dans la cognition et les émotions associés au SD, et les informations qu’elles fournissent concernant les conditions cliniques associées à la perturbation du sommeil.(voir l’étude)

Hypnothérapie pour les troubles du sommeil

L’hypnose peut être définie comme une procédure au cours de laquelle des changements de sensations, de perceptions, de pensées, de sentiments ou de comportement sont suggérés. L’hypnose peut être utilisée pour amplifier tout ce qui la rend thérapeutique. Il permet un large éventail de choix quant au lieu et à la manière d’intervenir dans les problèmes du patient. Dans cet article, nous avons entrepris d’examiner la justification de l’utilisation de l’hypnothérapie pour gérer divers types de troubles du sommeil, et d’explorer les techniques, stratégies et scripts hypnotiques employés par divers hypnothérapeutes. Nous examinons également les données de recherche disponibles sur l’efficacité de l’hypnose dans le traitement des troubles du sommeil. Les insomnies aiguës et chroniques répondent souvent aux approches de relaxation et d’hypnothérapie, ainsi qu’aux instructions d’hygiène du sommeil. L’hypnothérapie a également aidé avec les cauchemars et les terreurs de sommeil. Il existe plusieurs rapports sur l’utilisation réussie de l’hypnothérapie pour les parasomnies, en particulier pour le balancement de la tête et du corps, l’énurésie et le somnambulisme. L’hypnose est une technique spécialisée, pas une thérapie en soi, et doit être utilisée comme une intervention complémentaire dans un ensemble complet de traitements psychologiques et médicaux. (voir l’étude)

 
Hypnose et traumatismes complexes

Hypnose et traumatismes complexes

La recherche commence à démontrer qu’il est considérablement plus répandu que le syndrome de syndrome de stress post traumatique plus circonscrit décrit dans le DSM. Sur cette base, nous discutons des raisons pour lesquelles le traitement hypnotique structuré est particulièrement bien adapté pour le syndrome post traumatique complexe

Dépasser les phobies avec l’hypnose

Dépasser les phobies avec l’hypnose

Hypnose Bordeaux, le Bouscat > Applications de l'hypnose > PhobiesPhobies Dépasser les peurs irrationnelles à BordeauxLes psychologues font souvent une distinction entre les peurs et les phobies. Une peur est une réponse émotionnelle à une menace réelle ou...

Arrêter de fumer avec l’hypnose

Arrêter de fumer avec l’hypnose

Vous habitez Bordeaux ou sa région et vous souhaitez vous libérer du tabac : demandez vous combien de fois avez-vous essayé d’arrêter de fumer sans succès ? L’hypnose permet de se libérer du tabac.

Gérer le stress avec l’hypnose

Gérer le stress avec l’hypnose

La gestion du stress est une demande très forte en cabinet. Vouloir baisser son niveau de stress, mieux appréhender des situations de stress chronique, voire en sortir, font régulièrement parti du travail en hypnose.

Qu’est ce que l’hypnose ?

Qu’est ce que l’hypnose ?

Hypnose Bordeaux, le Bouscat > hypnose, définitionQu'est-ce que l'hypnose ? Définition de l'hypnose, différents types d'hypnosesIl était une fois... l'hypnose. Sa définition même ne fait pas consensus. Pour certaines personne il s'agirait d'un état (dit état de...

Gérer les émotions avec l’hypnose

Gérer les émotions avec l’hypnose

Si certaines personnes cherchent à libérer des émotions, d’autres souhaitent mieux les maitriser, les contrôler afin de retrouver un équilibre, une sérénité dans les actes de vie au quotidien.

Haut Potentiel Intellectuel

Haut Potentiel Intellectuel

Hypnose Bordeaux, le Bouscat > haut potentiel intellectuel à BordeauxHaut Potentiel Intellectuel L’accompagnement de l’adulte surdoué à BordeauxJ’accompagne des adultes surdoués depuis plus de 20 ans, dans des contextes de vie professionnelle et personnelle. Mon...

Hypersensibilité émotionnelle

Hypersensibilité émotionnelle

Alors que les personnes très sensibles, voire hypersensibles ou plus simplement hyperémotives, sont parfois décrites négativement comme étant «trop sensibles», ce trait de personnalité, lorsqu’il est régulé, accueilli, nourri des capacités, des forces, des valeurs qui peuvent nous permettre de relevés les défis proposés par la vie, notre environnement.
L’hypnose, la mindfulness, l’EMDR, le Yoga, vont, le plus souvent, permettre une meilleure régulation émotionnelle, une meilleur acceptation, un meilleur contact avec ses propres émotions.